• Paraboles Eclectiques : Génèse I

    Au Commencement était la Goutte.

    Et la Goutte il était au début.

    Une belle goutte au demeurant. Parfois ronde, parfois ovale, souvent en forme de petite poire rebondie. On sentait que c'était le genre de petite goutte qui allait tomber un faisant un joli –plic- bien concentrique, mais qu'elle pourrait tout aussi bien rouler sur une vitre en automne ou se laisser perler au coin d'un œil rougi. La mer de toute larme et de toute pluie.

    Et cette Goutte qui s'attribuait une majuscule parce qu'on était au Commencement et que rien n'était encore trop commun, allait jouer un rôle décisif. Elle était "Celle Qui A Fait Déborder Le Vase".

    S'exclamant : "Marre de cette flaque noirâtre ! Je vais me la couler douce ailleurs ! ", la Goutte s'échappa de la Mer de Néant avant de tomber plus bas.

    Elle fit –Twouiiiiit-
    Ce qui déconcerta beaucoup de monde.

    Beaucoup de choses changèrent. Quelques univers furent compressés, deux trois entités mineures respirant uniquement du méthane liquide virent le jour et disparurent aussi sec. Et puis les oiseaux chantèrent, les gazellons paissèrent et les herbes folles firent ce que tout bon brin apprend à faire à l'herbier.

    Et lorsqu'il (pardon IL) arriva, Il décréta qu'Il était déjà là une semaine avant que tout cela était donc de Son fait. Le premier prem's de l'histoire.
    Et pour tout ceux qui auraient la morgue de contester, il créa le premier Homme. Une créature au dessein ravageur dont l'objectif serait d'affirmer que la Création toute entière était bien Son fait et que d'ailleurs, elle était tellement bien foutue qu'il allait pouvoir la mettre à l'épreuve sans mégoter sur les moyens employés.
    Ensuite il lui créa une Femme parce que l'un dans l'autre, il allait bien falloir lui expliquer que les hommes ne naîtraient pas toujours dans la boue. Et pour appuyer cette idée, il dota l'Homme de Virilité et la Femme de Puérilité.
    Et c'est d'un ton sentencieux de tonnerre de Dieu qu'il s'adressa à Adam et Eve :

    "Croissez et multipliez, faites des trucs pas catholiques dans le noir. Ensuite priez et révérez moi, faites des trucs catholiques. Et puis domptez, soumettez et domestiquez ma Création à votre guise. Bref, faites ce que vous voulez."

    Puis d'un ton plus murmuré et légèrement atone :

    "Par contre, ne touchez pas à la pomme, sinon la garantie ne sera plus valable. Voilà, hem. Bonne semaine."

    Les choses allaient pouvoir commencer (et de manière beaucoup moins pompeuses, nom de dieu !).

    « La fille qui effeuillait les corolles de tes pâquerettes séchées.Chapitre 48 : Sirupeux à souhait »

  • Commentaires

    1
    Tyni
    Dimanche 5 Décembre 2010 à 15:15

    Yeah !!! Ca déchire sa mémé, ta nouvelle présentation !!! *.*

     

    J'aime particulièrement les petites lignes en bas de la page xD Ca fait très "petites lignes traitresses en bas du contrat".  Mais perso, je les aurais agrandies un brin, on se tue les yeux pour lire ^^'

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Sakutei Profil de Sakutei
    Dimanche 5 Décembre 2010 à 17:49

    Merci Tyn ! J'ai augmenté légèrement la taille des "petites lignes assassines" xD

    3
    Tyni
    Dimanche 5 Décembre 2010 à 23:51

    Yeaaaaah!!! Perfect :]

    On les voit sans les voir, elles remplissent parfaitement leur rôle de sales petites pestes :]

    4
    Tyni
    Dimanche 5 Décembre 2010 à 23:53

    (PS : j'aime beaucoup les petites vignettes que tu as choisi *_* Ca donne envie de lire tout ça !!)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :